Cinq façons d’améliorer la sécurité de vos données personnelles

En Avant Cinq Facons d'améliorer la sécurité - Seb Services Informatique Belfort

Voici quelques astuces pour assurer plus de confidentialité sur internet.

Comme c'est le jour du Data Privacy Day (28 jan 2018), c'est le bon moment pour voir comment garder ses habitudes de navigation et ses données en ligne aussi privées et securisées que possible. Nous allons vous donner 5 conseils qui sont relativement simples à suivre et qui auront un impact significatif sur la réduction de l'empreinte digitale que vous laissez sur le web.

 

1. Faites un audit du niveau de confidentialité de vos appareils

Vos appareils, particulièrement les téléphones mobiles, en savent plus à propos de vous que vos amis les plus proches ! Malheureusement, ils sont plus enclins à partager vos secrets que vos amis, mais il y a quelques petites choses que vous pouvez faire pour éviter ce désagrément. Cela peut dépendre du système d'exploitation bien sûr, mais il y a des concepts communs comme le cryptage de l'appareil, la restriction de la collecte de données, et désinstaller les applications auxquelles vous n'avez pas confiance ou que vous n'utilisez plus.

 

2. Renforcer vos mot de passe

Avec tous ces services nécessitant un mot de passe et tout autant de gens qui essaient d'accéder à vos données, il devient très important d'utiliser des mots de passe, non seulement uniques mais forts pour conserver une certaine sécurité. Comme vous le savez probablement, cela signifie plusieurs mots de passe assez longs ce qui est difficile à retenir. Vous pouvez utiliser un Gestionnaire de mot de passe comme LastPass, par exemple. Vous aurez quand même besoin d'un mot de passe principal très fort. A ce propos, vous pouvez vous référer à quelques stratégies pratiques chez «Freedom of the Press Foundation» en utilisant des paroles de chansons et des dés.

Quelques règles élémentaires en matière de mot de passe:
  • 12 caractères minimum
  • composé de lettres majuscules, minuscules, chiffres, caractères spéciaux (tels que # ou @ ...)
  • il ne doit pas être un mot (ça doit ressembler à rien !!!)
  • il doit être changer régulièrement (la fréquence peut varier en fonction de la sensibilité des données).

 

3. Trouvez des alternatives à Google

Google est le plus gros pourvoyeur en matière de traçage web, avec des trackers cachés présents dans environ 76% du 1er million des top sites web, selon une étude (Princeton's WebTAP privacy project). La position monopolistique de Google signifie aussi qu'il exerce un pouvoir sans précédent, enfermant les utilisateurs dans une bulle et en écrasant toute concurrence comme l'a récemment expliqué Jon Von Tetzchner à ce propos. La bonne nouvelle, c'est qu'il est possible de vivre sans Google, et cela pourrait bien être plus facile que vous le pensez. Ensemble, nous avons dressé une liste des alternatives à plusieurs de leurs produits et services pour plus de confidentialité.

 

4. Passez au VPN ou au réseau Tor

Une connection cryptée (via https) vous permet de maintenir une navigation sûre, mais tous les sites web ne le proposent pas forcément. Par conséquent, votre FAI (Fournisseur d'Accès à Internet) ou d'autres sur le même réseau local peuvent voir tout ce que vous voyez, visitez et tapez sur un site sans cryptage. Il existe, entre autres, deux façons de se protéger contre cela : les VPN et le réseau Tor.

  • un VPN (Virtual Private Network = Réseau Privé Virtuel) crée un tunnel sécurisé depuis votre appareil jusqu'à Internet. Vous pouvez continuer à utiliser le web et les emails comme d'habitude, mais votre trafic n'est visible que par vous et votre fournisseur VPN. C'est pour cette raison qu'il est essentiel de choisir un fournisseur de VPN dans lequel vous pouvez avoir confiance
  • Le réseau Tor peut être une alternative. Contrairement à un VPN, Tor dirige votre trafic à travers de multiples noeuds, chacun ajoutant une nouvelle couche de confidentialité. C'est sans doute la manière la plus sûre pour être anonyme lorsque vous êtes en ligne. Mais la contrepartie est un potentiel ralentissement de la connexion.

 

5. Installez une extension ou une application de protection de la confidentialité

Pas besoin de faire de gros compromis ou d'opérer un changement drastique de comportement pour profiter d'une meilleure confidentialité en ligne. Des outils et extensions peuvent apporter une nette amélioration tout en continuant d'utiliser vos appareils et logiciels normalement; mais sans traçage invasif. A ce propos, il existe différentes extensions telles que "Express VPN", "Privacy Badger" ou encore "Tor Browser Button".

Si plus de monde se préoccupe de sa confidentialité en mettant en oeuvre ces actions assez simples, nous pouvons espérer un changement significatif dans l'attitude de certaines industries technologiques pour éventuellement gagner en transparence sur le traitement des données personnelles.

 

La vie privée doit rester un droit et non une «fonctionnalité».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *