Un navigateur web pour les remplacer tous : Vivaldi

En Avant Navigateur web Vivaldi - Seb Services Informatique Belfort

Lorsque l’on parle de navigateur web, les premiers à ressortir sont très majoritairement Chrome de Google, Mozilla Firefox et Safari d’Apple. D’ailleurs ce sont eux qui sont majoritairement utilisés et qui se partagent les parts du marché. Pour les plus petits, il y a aussi Microsoft Edge, Opéra, mais aussi… Vivaldi.

Créé par le cofondateur et ancien PDG d’Opera Software, Jon Stephenson von Tetzchner, Vivaldi s’adresse essentiellement aux utilisateurs qui souhaitent pouvoir personnaliser leur navigateur. Alors que la tendance actuelle des navigateurs se veut plutôt aller vers la simplification et le minimalisme, ce dernier navigue à contre-courant afin de proposer une autre expérience. Vivaldi s’appuie sur un socle Chromium, navigateur open-source, et Blink pour le rendu. C’est l’un des rares navigateurs à proposer autant de fonctionnalités nativement, fonctionnalités que la majorité de ses concurrents ont abandonnées.

Jon Stephenson Von Tetzchner - Seb Services Informatique Belfort

Pour ce qui est de son potentiel de personnalisation, Vivaldi propose par exemple des raccourcis à la souris : en maintenant le bouton droit et en déplaçant le curseur vers le bas, un nouvel onglet s’ouvre. Il est bien sûr possible de modifier chacun des raccourcis proposés par le navigateur.
Aussi, alors que sur des navigateurs classiques il est difficile d’avoir beaucoup d’onglets à la fois, Vivaldi peut faire des piles d’onglets, empilant ainsi plusieurs fenêtres dans un seul onglet.
Un panneau web peut s’ouvrir dans une partie de la fenêtre principale afin de pouvoir suivre une conversation par exemple, tout en naviguant dans l’autre partie de la fenêtre.
Enfin, il est possible de juxtaposer deux onglets l'un à côté de l'autre dans la même fenêtre (pour comparer deux contenus par exemple).

Cela n’est bien sûr qu’une partie mineure de toutes les personnalisations offertes par Vivaldi. Un navigateur qui a au moins le mérite de combler une audience qui avait du mal à trouver son bonheur (et sa multitude de fonctionnalités) ailleurs.

Pour finir la dernière snapshot de Vivaldi (prochaine version 1.14 imminente), contient comme nouveauté majeure la nouvelle fonctionnalité tant attendue de synchronisation de données.
Cela permettra aux utilisateurs qui travaillent avec Vivaldi sur plusieurs machines et/ou systèmes différents (au travail, à la maison, sur un PC portable ou sous Linux et sous MacOSX…) de fusionner leurs signets, leurs notes, certains réglages, leur historique, leurs mots de passe et même les extensions présentes sur chacune des installations de Vivaldi. Il est possible de tout synchroniser ou seulement quelques types de données, au choix.

Options Synchronisation Vivaldi - Seb Services Informatique Belfort

 

Et, plus tard, il sera évidemment possible de faire la même chose entre des navigateurs sur PC de bureau et leur équivalent sur plate-forme mobile (la version de Vivaldi pour Android est actuellement en phase de développement).

Il est aussi possible de récupérer, sur une machine, la dernière session d’onglets ouverts sur les autres machines synchronisées.

Les données sont actuellement stockées de manière chiffrées sur les serveurs de Vivaldi.net (en Islande) et cela implique qu’il faut posséder un compte vivaldi.net pour utiliser cette fonctionnalité. Si vous utilisiez déjà le service de messagerie électronique et/ou la plate-forme de blogs personnels offertes par vivaldi.net, vous pourrez donc réutiliser vos identifiants et mots de passe habituels. Ensuite, un autre mot de passe de chiffrement vous sera demandé et il est vivement conseillé d’en utiliser un, différent de celui du compte Vivaldi. 

Une FAQ est d’ores et déjà disponible dans l’aide en ligne avec une traduction sur https://ra-mon.vivaldi.net/2017/11/30/faq-synchro-fr/.

Présentation vidéo par Julien, le développeur en charge de Sync chez Vivaldi:

 

Une fois que vous aurez pris goût à la navigation avec Vivaldi, vous ne pourrez plus faire marche arrière pour un autre navigateur.Sautez le pas 😀 !

source : Siècle Digital et Vivaldi Francophone.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *